Partager, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Thomas Siebel

C’est un acteur majeur de l’informatique des années 80 qui fait trembler actuellement les industriels traditionnels américains et européens. Cet enfant de Chicago a des visés sur les données numériques que vont générer à l’avenir tous types d’usines et d’industries. A 63 ans, on parle de lui comme étant le futur Steve Jobs ou Larry Page de la gestion de la donnée ou des logiciels prédictifs. Crée en 2009, sa société C3 Energy, après avoir cru s’investir dans la donnée générée par le seul secteur énergétique a été débaptisée cette année pour élargir son champ aux objets connectés. Une véritable mine d’or selon cet ancien patron de chez Oracle qui a été intronisé en 2013, comme membre de la prestigieuse American Academy of Arts and Sciences. La nouvelle plateforme de Thomas Siebel, au nom de C3 IdO, permet aux entreprises de donner un sens à des données provenant de sources multiples, y compris les thermostats et les transformateurs électriques. La société affirme que ses analyses prédictives basées sur l’apprentissage de la machine peuvent améliorer l’efficacité opérationnelle et renforcer l’engagement des clients. Le Département d’Etat américain a récemment donné à C3 IdO, un contrat pluriannuel d’une valeur de 25 millions $. En plus de son client imposant Cisco Systems, leader mondial des réseaux, d’autres entreprises emblématiques viennent vers C3 IdO comme des sociétés d’énergie telles Enel SpA et Engie SA.

Début septembre, celui qu’on surnomme avec d’autres, le pape de la high-tech, grâce à sa pépite C3 IdO a levé 70 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *