Partager, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le maire de Londres à la recherche de son chef du numérique

Pour Sadiq Khan, le maire de Londres, c’est une question trop importante pour ne pas lancer un appel à candidature. Désigner le premier responsable en chef du numérique de sa ville oblige à une transparence, car le poste va être stratégique pour l’avenir de la capitale britannique. L’annonce indique le salaire qui sera de £ 106,952 annuel et le maire offre même pour le futur une retraite généreuse.

Sadiq Khan compte choisir un chef numérique capable de travailler avec la structure Smart London Board et les services de la mairie pour élaborer et livrer une nouvelle stratégie pour un smart London. L’élu a détaillé dans la presse ses besoins. Il veut un collaborateur capable d’anticiper et répondre aux effets des nouvelles technologies, tant en termes de politique que d’actions, ainsi que pour promouvoir et soutenir la mise en œuvre des politiques d’inclusion numérique et de sécurité de la municipalité.

Sadiq Khan a déclaré que « …Londres est un centre mondial de la technologie numérique, de la science des données et de l’innovation urbaine. Ces technologies ont le potentiel de transformer la façon dont les Londoniens et les visiteurs appréhendent notre ville», avant de poursuivre : «Je souhaite pousser  la transformation numérique de nos services publics au plus haut niveau afin que nous puissions améliorer les moyens de planifier et de fournir des services publics aux Londoniens…».

L’appel aux candidatures sera clôturé ce 23 mai. Déjà, certains experts et entrepreneurs du numérique appellent les maires des villes du Royaume-Uni à prendre, comme exemple, cette démarche de la capitale. L’heureux élu à ce poste devrait s’attendre à une immense responsabilité.

L’annonce stipule que : « …En tant que CDO de Londres, travaillant au bureau du maire, vous convoquerez les responsables de la GLA, le conseil du Smart London, les autorités locales et les secteurs de la technologie, pour encourager la collaboration et l’adoption de normes communes en matière de transformation des données et des services afin de stimuler le développement de la technologie des villes intelligentes, et pour construire la réputation de Londres, comme la ville que le monde cherche pour le leadership dans l’innovation urbaine…».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *