Partager, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le souhait indien d’un Davos dans l’Himalaya

Lors de sa participation au dernier Forum Economique Mondial (WEF), à Davos, Nitin Gadkari, le ministre indien du transport, a eu une idée. Créer le même concept de rencontre des grands de ce monde sur les sommets de l’Himalaya. Le ministre veut même créer une ville intelligente pour l’accueil chaque année d’un tel évènement.

« Nous pourrions développer un township comme celui-ci sur l’Himalaya, où les gens viendront à des températures inférieures à zéro et quiauront des hôtels et des installations de tourisme …», affirme Gadkari, avant d’ajouter «…une ville comme Davos en Inde donnerait un grand coup de pouce au tourisme, au développement, aux emplois et à l’économie en général… ».

Le gouvernement Narendra Modi est en train de construire 1000 kms de routes dans l’Himalaya, et même dans les montagnes comme à Pittoragarh et dans l’Etat indien du nord, Uttarakhand. Tout cela sous la houlette d’un ministre du transport considéré comme étant le plus performant de l’équipe de Modi. La proposition d’un Davos dans l’Himalaya vient alors au moment où l’Inde est en train de convertir un grand nombre de ses centres urbains en villes intelligentes.

Au cours des six prochaines années, l’Inde prévoit de transformer 98 villes qui représentent 35% de la population urbaine en leur allouant un budget de 17,5 milliards de dollars.  L’objectif dans chaque cas est d’apporter un approvisionnement suffisant en eau, en électricité, en assainissement, en gestion des déchets solides et en logements abordables.  Les premières concernées sont la ville indienne orientale de Bhubaneswar, les hubs de Pune et de Chennai, et les villes côtières de l’ouest comme Mumbai et Kochi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *